Des volets écologiques, et économiques en plus ? Oui, ça existe !

Le développement durable a eu un impact sur le domaine de la construction. Par ailleurs les normes désormais imposées, fait des préoccupations écologiques une priorité. Le tout dans le cadre de la préservation de notre environnement. Dans cette ligne de pensée, il est possible de passer au vert tout en faisant des économies autant énergétiques que financières. Vous pouvez commencer par vous décider à utiliser des volets écologiques.

Priorisez l’aluminium

Le principal atout de l’aluminium est qu’il ne rouille pas facilement contrairement aux autres métaux comme le zinc ou le fer. C’est donc un investissement durable grâce à cette absence de corrosion. De plus, il est entièrement recyclable, même après une refonte. C’est donc le métal vert par excellence puisqu’il se trouve être le troisième élément le plus abondant de la croute terrestre. L’aluminium ne nécessite aucun entretien régulier, contrairement aux volets en bois qui perdent vite de leur apparence d’origine s’ils ne sont pas bien entretenus. Néanmoins, un coup d’éponge avec de l’eau savonneuse ne fait pas de mal une ou deux fois par an. Toutes ces raisons font que l’aluminium soit le matériau le plus écologique en matière de volet. Sa consistance rigide permet de faire des volets en grands formats. D’ailleurs, son apparence moderne s’accorde très bien avec le style design contemporain.

Mode fermeture : motorisation solaire

Les bonnes vieilles méthodes ont fait leur preuve depuis que les volets existent. Rien ne vaut de fermer les volets de façon manuelle pour être plus écologique. En effet, la dépense d’énergie d’un système de fermeture automatique est plutôt conséquente, en plus d’être superflue. Par contre si la motorisation est réellement nécessaire vous pouvez également opter pour les volets utilisant l’énergie solaire. Le modèle de plus courant est le volant roulant solaire composé d’un coffre alu sur lequel le panneau solaire est inséré. Une l’énergie collectée est stockée dans une batterie qui vient alimenter le moteur. Pas de panique même si votre maison est peu ensoleillée : à moins d’une utilisation excessive (20 fermetures/ouvertures par jour), l’alimentation d’énergie n’est pas un problème, car les capteurs sont puissants.

Bon à savoir

Si vous avez opté pour des volets en aluminium, il est important de rappeler que les nouvelles exigences européennes réclament un thermolaquage (application d’un laque sur la couche supérieure du volet) dépourvu de chrome pour ce cas précis. Cette étape est importante pour protéger le volet des rayons UV, chocs et corrosions. Cette norme vise surtout à réduire les déperditions thermiques, faisant ainsi des économies en énergie, et aussi au niveau des factures.

Volets connectés au service des personnes à mobilité réduite !
Quels volets résistent le mieux aux intempéries ?